POUR L'INSTANT LES CRUES

Bonjour pas d'activité sur l'exploration de Sichatel pour l'instant en raison des diverses crues, mais le beau temps va revenir
deux photos de Sichatel pendant les crues de début mars :


le 12 mars


le 6 mars

ARRET SUR RIEN - 18 et 19 février 2017

SAMEDI 18 FEVRIER 2017 :

Nous voici de nouveau à l'entrée de Sichatel  -  objectif préparer la plongée du lendemain pour Jean Luc (Ligue des Hauts de France) afin de pouvoir "tirer du dévidoir"

Préparatif de Julien


Julien après s'être équiper réalisera une plongée de 45 mn jusqu'au terminus actuel ceci afin de mettre le fil d'ariane et voir la visibilité du siphon (rappel il est tombé 5, 4 mm le jeudi)

De plus au cours de cette plongée il réalisera le prélèvement d'isopodes de type Caecosphoeroma Burgundum afin de pouvoir identifier l'espèce par Bernard Hamon et le professeur Henri.

L'objectif et donc atteint et tout est prêt pour la plongée de Jean Luc dimanche.

DIMANCHE 19 FEVRIER 2017 :

Jean Luc s'engagera dans le siphon vers 10 h 45 , sa plongée aura une durée d'une heure environ.

Jean Luc a l'entrée du siphon
Le Geyser de Sichatel après cette plongée développe 225 m , Jean Luc ajoutera au cours de cette plongée 75 m , il s’arrêtera faute de piquet pour fixer le fil d'ariane, la difficulté dans ce siphon est la fixation de ce dernier en raison de la configuration de la galerie qui  est extrêmement lisse, avec des dunes d'argiles au sol.

Désormais le terminus est à 225 m dans une galerie qui a toujours les mêmes dimensions environ 4 x 3 m.

Nous aurions du avoir une vidéo de la plongée malheureusement la caméra s'est arrêté certainement en frottant sur la voûte et donc pas de film.

à suivre.......

SEMAINE DU 18 FEVRIER 2017 - SICHATEL

Il y aura peut être une plongée en fin de semaine suivant  la météo

Sinon le propriétaire a commencé à défricher le terrain  :

PAS DE PLONGEE

période du 4 février au 11 février

en raison de la semaine pluvieuse passée pas de plongée sur Sichatel  - visibilité nulle

en attente de meilleures conditions

malgré tout Sichatel n'est pas rentré en crue - juste le niveau un peu plus haut  et une turbidité entre le 5 et le 8 février

Les photos de la semaine :

Sichatel le 5-07-17
Sichatel le 07-07-17

Sichatel le 08-07-17

PLONGEE DU 27 et 28 JANVIER 2017 et le diable se cache

VENDREDI 27 JANVIER

Jean Luc (ligue Spéléo des Hauts de France)  réalisera une plongée le matin est il rallongera le développement du siphon a 150 m environ soit plus 30 m, il s’arrête sur une galerie trés importante par ses dimensions 4 m x 3 m environ - arrêt sur rien.

Julien replongera derrière mais la visibilité est totalement nulle,  il ne progressera pas, l'exploration est très délicate de ce fait. suite a ces conditions il y aura un petit méli mélo dans le fil d'ariane et devant abandonner le dévidoir.

De ce fait à Sichatel pour ses raisons il ne sera possible que de faire une plongée par jour.


Analyse de Jean Luc suite à l'incident de Julien

petite analyse de l'incident de vendredi ( l’emmêlement de julien )

j'ai réfléchi à ce qui est arrivé vendredi , vous allez voir , le diable se cache dans les détails !
lors de ma plongée , parmi les 5 amarrages  que j'ai pris , un seul n'avait pas de trou comme les nouveaux , c'est à dire ne permettait pas de faire une tête d'alouette sur le piquet . bien sûr je ne l'ai vu que lorsque j'ai voulu planté ce cinquième . donc lors de ce planté , l’élastique est sorti de la fente , pas de panique j'ai pris le temps de remettre l'élastique en place , de bien vérifier qu'il était là où je voulais - j'aurai du me douter que s'il était sorti , c'est que la fente était trop large et ne permettait pas de maintenir suffisamment l'élastique. 

j'ai fini l'équipement , verifier le maintien ,  , coupé le fil et je suis reparti , à cet instant tout était ok . mais lorsque julien est arrivé le fil était mou , parce que probablement l'élastique était sorti à nouveau de sa gorge , donc avec le manque de visi( la touille totale  en fait )  et le fil mou  julien s'est retrouvé finalement dans une mauvaise situation , qui s'est heureusement bien terminé ! 

ma conclusion , d'un tout petit rien , une gorge trop large , une plongée  peut se transformer rapidement en cauchemar , on est pas dans lot ,on est dans la meuse ,  dans la touille.


je que je préconise pour les prochaines plongées , c'est de faire un trou afin de faire une tête d'alouette  pour être sûr que de ce côté là il n'y ait plus aucun problème! et qui plus est de soigner l'équipement ( tout à gauche !!!!!!! ) 

décidément le diable se cache  dans les détails !!! 

L'aprés midi il y auront plongée à Bayard  photo ci dessous :
La résurgence de Bayard

SAMEDI 28 JANVIER :

Julien replongera le matin, son but récupérer le dévidoir, le dévidoir sera récupérer et le fil remis dans l'ordre pour les prochaines plongées.

PAR CONTRE QUAND ?  météo pas très bonne




L'EXPLORATION CONTINUE LES 21 et 22 JANVIER

Ce week-end malgré le froid nous nous sommes retrouvés à Sichatel.

Le samedi 21 janvier 2017 :

Julien, Jean Marie et Michel sont à pied d'oeuvre

Il a déjà fallu désobstruer les feuilles tombés dans la vasque ainsi qu'un peu de cailloutis. la température à 9 h 30  était de - 7 ° environ, mais le soleil  faisait son apparition, ce qui commença à nous poser des problèmes, en effet le réchauffement de la paroi faisait tomber des petits cailloux très fréquemment.

La falaise se réchauffant lentement 


Nous téléphonons à Eric (Proteus) pour voir s'il pouvait avoir une tôle afin de protéger le site provisoirement.

Julien s'équipe malgré tout, mais au vue des chutes décrites ci-dessus il est décider d'un commun accord de ne pas plonger.

Eric arrive avec le nécessaire est un abri de fortune avec des tôles, Sitôt dit sitôt fait, la protection est efficace comme on pourra le constater le dimanche matin.

transport des tôles
L'abri fabriqué par ERIC (Proteus)

DIMANCHE 22 JANVIER 2017 :

Malgré l'AG du club la veille, Julien est de retour à Sichatel à 9 h 30 , vite rejoint par Jean Marie, Quelques feuilles sont enlevées de la résurgence et Julien s'équipe.

On s'équipe
Le soleil est moins perturbateur que la veille, la structure en tôle joue son rôle à merveille permettant 
à Julien de s'équiper en toute tranquillité.

La protection est efficace bravo Eric
A 10 h 28  c'est le départ pour la plongée, Julien pénètre dans le siphon, l'eau du siphon est à 12 °

Et c'est parti pour la première
A noter que 17 mn après l'entrée de julien dans le siphon la vasque est totalement limpide;

la vasque après 17 mn que Julien est dans le siphon



A 11 h 04, on entend les bulles et c'est le retour de notre plongeur, La plongée a durée 36 mn


Fait pas chaud dehors, vite au sec et au chaud

Cette plongée aura permis de prolonger le siphon de 30 m environ ce qui fait un développement total de 110 m environ. 

Le début de la plongée offre une visibilité médiocre, ceci jusque la cloche n°2, après elle deviens correcte.

La galerie est large environ 3 x 2 m. sur le sol c'est une succession de dunes et talus  d'argiles assez imposants.

La profondeur moyenne est de 4,02 mètres

Julien arrêtera sur rien , la galerie continue. Mais il ne possède plus de fixation pour le fil d'ariane, les parois étant très lisse ne permettant toujours pas d’avoir des becquets rocheux pour la fixation du fil.

Beaucoup d'isopodes ou de niphargus sont présents dans la galerie ainsi qu'un animal ressemblant à un petit écrevisse.

Un film de l'intégralité de cette plongée a été réalisée , ci-dessous deux photos extraites de ce film.

Photo extraite du film 

Photo extraite du film
















SICHATEL PLONGEE DU 14-01-17

Ce matin samedi 14 janvier les deux plongeurs Jean Luc et Julien avaient décidés de plonger une résurgence dans un département voisin, mais la résurgence étant en crue il décidèrent de venir sur Sichatel.

La résurgence de Sichatel n'est pas en crue, de plus la vasque semble claire, les cailloutis , les feuilles et quelques alluvions ont comblés légèrement l'entrée une petite désobstruction est alors nécessaire.

Vers midi les deux plongeurs sont à pied d'oeuvre, rejoint par Jean Marie et Michel qui leur donneront un coup de main pour finaliser l'ouvrage.

ensuite Eric et Manu passerons nous voir.

Désobstruction avant plongée

Ensuite Julien s'équipe pour une première plongée, le but finaliser l'équipement du fil d'ariane à la cloche 2 et la suite de la galerie afin de continuer l'exploration.

Le propriétaire du terrain et son gendre étaient présent et nous avons pu discuter du futur aménagement de sécurisation.

Préparatif du plongeur sous les yeux du propriétaire

Et c'est le départ dans le siphon pour Julien

Départ dans le siphon
La première plongée et qui sera la seule de la journée durera 40 mn environ, pour Julien c'est la  démotivation qui se fait sentir, En effet la résurgence n'est pas en réelle crue mais la visibilité est totalement nulle dans la galerie ne permettant pas de continuer l'exploration. Malgré cela la vasque d'entrée s'éclaircit rapidement ce qui confirme le sous-écoulement vers la Saulx.

Cette plongée n'est pas totalement négative car elle permet de dire que notre belle résurgence de Sichatel ne fonctionne pas comme exutoire de crue à 100 % mais elle est certainement un affluent du réseau qui se cache derrière.

La suite à prochaine plongéeµ.